Dernieres News

 
Les Randonneurs du Pays de Vannes vous souhaitent de belles randonnées.
En 2015 les Randonneurs du Pays de Vannes ont fêté leurs 30 ans d'existence. Les photos sont sur le site.
Notre Assemblée Générale a eu lieu le dimanche 26 janvier 2020. L'ensemble des membres du Conseil d'Administration étaient sortants puisqu'à la fin de leur mandat de 3 ans.
Une modification des statuts a été apportée quant au nombre de membres du CA. Suite à l'élection du nouveau CA, il y a donc dix membres d'élus dont six qui se sont portés volontaires et quatre qui ont reconduit pour un mandat de 3 ans.
Samedi 14 mars 2020 : suite à l'allocution du Premier Ministre, Edouard Philippe,sur l'évolution du coronavirus sur les sites d'infos, toutes les randonnées sont annulées à partir de demain dimanche 15 mars et ce jusqu'à nouvel ordre.
11 mai 2020 : déconfinement avec possibilité de se déplacer jusqu'à 100km de chez soi. Randos possibles en respectant les gestes barrières et avec 10 personnes maximum.
2 juin 2020 : La limite de déplacement de 100kms n'existe plus mais randos toujours avec un nombre maximum de 10 personnes.
23 juin 2020 : Le nombre maximum de 10 personnes en groupe pour une rando disparait. On peut à nouveau randonner à plus de 10 personnes mais toujours avec les gest barrières.
Toutes les randonnées RPV depuis le 15 mars ont été annulées et il n'y a pas eu de reprise suite au déconfinement.
Calendrier 2020 - 2021 : Nous espérons pouvoir reprendre nos randonnées à la rentrée en septembre en toute sérénité.
 
 

Nutrition - Santé

La randonnée est une pratique physique qui permet d’entretenir son corps et d'en percevoir ses limites : c’est une véritable éducation à la santé. Outre l’importance du matériel, une bonne alimentation permet de déployer l’énergie nécessaire pour la randonnée et ainsi en profiter au maximum. Nutrition du sportif : le dernier repas pris moins de 3 heures avant le départ pour la randonnée entrave sa digestion et engendre les ballonnements désagréables. Les glucides constituent une excellente source d’énergie pour la pratique d’un exercice physique. Les glucides à index glycémique bas sont à privilégier car ils fournissent une énergie durable et limitent le risque d’apparition d’hypoglycémie réactionnelle. Très répandus, on les retrouve dans les féculents comme les pates ou le riz, dans les céréales, et les fruits. Les matières grasses étant longues à digérer, leur digestion mobilise de l’énergie qui ne sera pas disponible pour les muscles. Un inconfort gastro-intestinal peut dans ce cas se faire sentir.

Les conditions climatiques rencontrées en altitude (air sec, rayonnement solaire, …) couplées aux adaptations physiologiques de l’exercice aigu (sudation et hyperventilation) contribuent à accroître la déshydratation de l’organisme. Seule une hydratation importante permet de compenser les pertes hydriques. Ainsi, la gourde d’au moins un litre et demi est un équipement indispensable pour le randonneur.

Pour les épreuves de randonnées plus longues ou plus intenses (plus d’une demi-journée), des précautions supplémentaires sont à prendre en matière d’alimentation. En forme de pique nique, le déjeuner du randonneur est réduit au simple sandwich au jambon, tomate et concombre avec des fruits en dessert. Les aliments gras tels que la charcuterie dans le casse-croûte sont à proscrire. Correctement préparées, les boissons de l’effort isotoniques ou hypotoniques apportent des glucides en association avec du sodium procurant ainsi de l’énergie rapidement utilisable par les muscles en activité tout en évitant les gonflements d’estomac et les désagréments gastro-intestinaux. Les barres énergétiques sont emportées dans le sac du randonneur en prévention d’une éventuelle hypoglycémie qui perturbe la vigilance et accroît les risques de chute.

Le repas qui suit la randonnée prend toute son importance dans la récupération post exercice surtout si vous enchainez les randonnées (Trekking). Plus tôt sera pris le repas post exercice, meilleure sera la récupération. Riche en glucides, il est essentiel dans le restockage du glycogène intramusculaire et hépatique. Un apport de protéines de bonne qualité contenues dans la viande, les œufs ou le poisson par exemple favorise la régénération musculaire. La réhydratation qui suit l’arrêt de l’exercice joue un rôle clef dans le renouvellement du volume plasmatique et donc favorise le drainage des métabolites susceptibles de compliquer la récupération.

Alors à vos fourchettes et bon appétit.